Uncategorized

Le réseau professionnel aux temps du BIM

L’arrivée du BIM implique -pour l’ensemble des acteurs du Bâtiment- une révision des modalités de production. Je suis de l’avis que l’irruption du BIM aura également des conséquences sur l’organisation de nos réseaux inter-professionnels établis.

A différence du passage à la DAO des années 90 (qui impliquait principalement l’intégration de nouveaux d’outils de production à l’intérieur de chaque organisation), l’adoption du  BIM impose une interaction avec nos partenaires qui dépasse celle de la communication des “fonds de plan”. Même si l’on est lassé d’écouter les termes « collaboration » et « interopérabilité » quand on évoque le BIM, ils restent des sujets centrales d’actualité.

Le passage au BIM de notre propre organisation nous force à sortir d’une « zone de confort »… si jamais cela existe dans le monde du bâtiment. On est déjà conscients que cela pose des questions d’ordre technique et économique : le choix des outils, la montée en compétences de l’équipe, le coût et le financement du BIM,…

Par contre, on n’est pas toujours conscients des conséquences de l’irruption du BIM dans notre réseau professionnel et du risque d’altération de son organisation. Les membres d’un réseau de partenaires professionnels peuvent se retrouver face à un dilemme: suis-je prêt à sortir de ma zone de confort pour suivre les autres dans l’adoption du BIM? Ou: est-il mon réseau prêt à me suivre? La solidité et la survie d’un réseau historique de partenaires pourrait être remis en cause en fonction des réponses des acteurs.

Nous serons certainement forcés à aborder, pour le bon développement de notre réseau professionnel, des questions d’ordre stratégique et tactique: Comment convaincre mes partenaires actuels de me suivre? Quelles alternatives pour suivre les autres? faut-il réorganiser ou modifier mon réseau professionnel? Faut-il établir de nouveaux partenariats? Quelle cadence adopter pour le déploiement du BIM? Comment nous faire accompagner pour son intégration?

Cette réflexion fait écho au livre  « Les réseaux inter-organisationnels » de Mathieu Mandard dont je recommande la lecture. Il aborde les enjeux des réseaux professionnels, leurs typologies et mécanismes d’un point de vue théorique que nous saurons sans doute adapter à notre réalité.

Autres références bibliographiques ainsi que tout commentaire sur ce sujet qui me passionne, sont bienvenus !

Daniel ARANOVICH.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *